Accueil > Nouvelles > Déclaration d’Meens

Déclaration d’Meens

quelque chose à écouter
7 juin 2013, par Francis

Déclaration

Revenu d’ailleurs, à moitié sourd, l’oreille gauche atteinte par une otite externe et la droite vieillarde, Meens ouvre un livre durant son trajet qui le conduit de la rue des couilles à la rue des impairs.

Il retrouve là Gorgé et lui propose immédiatement de faire quelque chose d’un paragraphe pertinent.

Ce qu’ils font dehors, car il fait beau. Si beau qu’au second étage de l’immeuble le quatuor à cordes qui répète a ouvert grand ses fenêtres. Ainsi, Meens saisira l’opportunité d’un trait musical. La chatte de Gorgé, musicienne, intervient à son tour, très opportunément.

Certes, l’enregistrement, à la volée des appareils du jour, n’est pas d’excellente qualité. Il fera, peut-être, songer à une voix d’archives. On pourrait croire qu’il s’agit d’une déclaration de Charles E. Brahms. On n’aura pas tort. C’est lui.

Revenu dans le studio, Gorgé, auquel était demandé son commentaire, ajoute une annonce et un final.

Meens rentré chez lui écrit cette note descriptive, ajoute une photographie prise dans le jardin de son ami, et met en ligne.

minute jarry !

La musique que répète le quatuor n’est pas de Schubert, mais de Beethoven, renseignement pris auprès d’un musicien qui se penchait à la fenêtre, de son quatuor n°1 en fa majeur précisément.


article précédent : Aller-Retour

article suivant : La veille, radiophonie

Article au hasard :

Image
La fille aux cheveux de Lin

Claude Debussy

assezvu © 2018 contact