Accueil > Mes standards > La Ballade du Roi de Thulé

La Ballade du Roi de Thulé

Charles Gounod - Transcription : Francis Gorgé
23 octobre 2017, par Francis

Cette ballade chantée par Marguerite dans le Faust de Charles Gounod a toutes les qualités d’une chanson médiévale, l’utilisation d’un mode ancien, ni mineur, ni majeur, lui donne son caractère archaïque.

Voici mon adaptation pour guitare seule.

Vous pouvez aussi écouter Régine Crespin et Maria Callas chanter cet air.

Il était un roi de Thulé
Qui, jusqu’à la tombe fidèle,
Eut, en souvenir de sa belle,
Une coupe d’or ciselé.
Nul trésor n’avait tant de charmes,
Dans les grands jours il s’en servait,
Et, chaque fois qu’il y buvait,
Ses yeux se remplissaient de larmes.

Quand il sentit venir la mort,
Etendu sur sa froide couche,
Pour la porter jusqu’à sa bouche,
Sa main fit un suprême effort !
Et puis, en l’honneur de sa dame,
Il but une dernière fois.
La coupe trembla dans ses doigts
Et doucement il rendit l’âme.

article précédent : L’Invitation au voyage