Accueil > Mes standards > In a silent way

In a silent way

de Josef Zawinul
10 juillet 2015, par Francis

Photo : Jan Eerala


Avec l’album In a silent way (1969) Miles Davis introduit un nouveau genre musical : le Jazz Fusion. Ce genre fait la part belle aux instruments électriques et rompt avec les structures et harmonies complexes du Jazz de l’époque.

In a silent way qui donne son titre à l’album a été écrit par Josef (Joe) Zawinul, (connu surtout pour son groupe Weather Report).
Ce disque à l’origine d’une véritable révolution musicale peut être considéré comme une sorte de pendant électrique à l’album "Kind of Blue" : même dépouillement et même sérénité.
Les qualités lyriques et la fausse simplicité harmonique du morceau In a silent way en ont fait un standard incontournable.

Franck Bergerot relate le départ de cet enregistrement :

« John McLaughlin n’est guère rassuré lorsque est abordé en studio In A Silent Way, de Joe Zawinul. Miles trouve le morceau trop chargé et décide de tout jouer sur un accord pédale de mi majeur en confiant le premier exposé à la guitare. Il glisse à John McLaughlin : Joue-le comme si tu ne savais pas jouer. Tremblant de peur, observant Miles qui l’encourage du regard, le guitariste plaque alors le premier accord qu’apprend à jouer tout débutant, un mi majeur en première position avec cordes à vide. Partant de cet arpège, il égrène prudemment les notes de la mélodie, sans savoir que les bandes tournent déjà. Ainsi naquit l’ouverture rubato de “In A Silent Way”, frissonnante d’innocence et de dépouillement. »

— Franck Bergerot, Miles Davis, Introduction au jazz moderne, Seuil, 1996, p.169

article précédent : Lullaby of Birdland

article suivant : And I love her